09100 La Tour du Crieu

Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nous nous éloignons de la restauration des bâtiments et des meubles et nous vous offrons un peu de la magie de Noà«l avec l'histoire de Fabienne : la spécialiste des poupées.Collectionneuse de poupées « Vintage Barbies», -celles commercialisées entre 1959 et 1965- Fabienne Martinez est une découvreuse de « métier» : elle se rend compte que les pièces actuellement sur le marché sont bien souvent très mal « rafistolées ». Elle décide donc de restaurer des poupées lui appartenant : en les mettant en vente sur Internet il apparaît qu'une clientèle existe, prête à  y mettre le prix.

Fabienne s'entraîne alors sur tout un stock de vieilles poupées confié par une amie. Forte de cette préparation, elle voit là  la possibilité de valoriser ses formations en art plastique et en anglais : elle créé son entreprise de « restauration de poupées anciennes » en 2007. Cette activité lui permet de vivre sa passion et de garder son indépendance tout en rémunérant correctement le temps passé.

Le point fort de Fabienne Martinez c'est sa capacité à  proposer une restauration « globale et complète »Les savoir faire et les techniques mises en oeuvre pour peindre un visage de poupée sur un support vinyle sont les mêmes que pour peindre sur toile ; l'implantation des cheveux n'est pas très compliquée et la garde robe est recréée d'après des patrons selon les savoir-faire traditionnels de la couture.Si le vinyle est abîmé, – fentes, craquelures- il faut le restaurer ; il faut parfois changer des membres détériorés et traiter des traces d'oxydation, plus particulièrement le vert-de-gris provenant des bijoux.Fabienne s'est spécialisée dans la peinture de visages réalistes, à  l'identique du modèle original. Fabienne a aussi su diversifier son offre en créant à  la commande des poupées à  l'effigie d'une star du showbiz ou même d'après la photo fournie par le client !

Sa clientèle réside essentiellement aux USA, les Européens et les Français sont plus rares (moins de 30%). Fabienne Martinez a pu conquérir cette clientèle grâce sa maîtrise de la création de site internet, à  sa parfaite connaissance du fonctionnement des sites de ventes sur internet, et enfin sa pratique courante de la langue de « Barbie ». Deux ombres sur le visage du mannequin de chez Mattel: la variabilité du Dollar par rapport à  l'Euro qui provoque parfois de désagréables surprises et les problèmes douaniers, notamment pour la réception des colis venant des USA qui sont parfois taxés sur des bases étonnantes.Moins d'un an après sa création d'activité, la reconnaissance est au rendez-vous : Fabienne est la seule Franà§aise à  ce jour à  être autorisée à  présenter ses pièces au Congrès officiel de la marque Mattel dans le Kansas en Juin 2008 : trois de ses pièces seront vendues aux enchères. Plus qu'un honneur quand on sait qu'une poupée de cette époque se négocie entre 200 dollars pour les modèles de base et 8000 dollars pour les modèles haut de gamme.

Fabienne Martinez prouve, avec le sourire, que travailler avec l'étranger n'est pas une question de gros sous car ses investissements sont minimes, mais de choix stratégique, de savoir faire et de faire savoir

Enregistrer

CRÉDITS PHOTOS : CAUE09 - CMA09 - Hébergement et mise à niveau www.studioweb.net