09420 Lescure
06 19 51 08 25

Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Depuis sept ans, Thierry Klinka est installé dans le département de l'Ariège et depuis quatre ans à  son compte comme artisan à  Lescure, spécialisé dans la rénovation. Aujourd'hui, c'est dans le haut Couserans qu'il rénove de l'ancien, dans la pure tradition de ce qui se faisait dans les vallées du Biros ou du Castillonnais. C'est sur un chantier à  Audressein, en face la très belle chapelle de Trameseygue, que nous avons rencontré cet artisan passionné. «L'objectif de mon intervention c'est de préserver une des caractéristiques du patrimoine architectural local du Couserans en ardoise traditionnelle [...] Autrefois il y avait à  Arrout des carrières d'ardoise, aujourd'hui la matière première est plus rare, nous sommes souvent obligés de racheter de vieilles granges pour récupérer le matériel ou faire venir l'ardoise d'Espagne» Thierry travaille tout ce qui est ardoise naturelle à  pureau dégressif ou variable: «cette ardoise n'est pas très régulière, on la taille avant de la remonter sur une volige en sapin traitée. On commence par les plus larges en bas de pente, plus on monte sur la toiture, plus son calibrage diminue et tout est fixé avec du cuivre» Fruit d'un savoir-faire particulier, la pose à  pureau dégressif met en oeuvre des ardoises non calibrées taillées en arrondis ou en rectangles de différentes tailles, ce qui permet de limiter les pertes en utilisant le maximum de ressources. Du point de vue paysager, cette technique assure une homogénéité de couverture et pérennise l'unité architecturale des villages. Au coeur du Parc Naturel Régional cette nuance a son importance, c'est pour cette raison que des aides sont consenties aux particuliers qui ont l'intention de faire rénover en traditionnel leurs habitations. A l'heure actuelle, l'entreprise Klinka ne connaît pas la crise, le carnet de commande est plein et le savoir-faire de Thierry et de ses deux salariés est reconnu dans le pays, ce qui lui vaut déjà  une petite clientèle d'habitués. <min1190|center> «On essaie de faire du bon travail à  prix correct et pour conserver ce savoir-faire traditionnel je suis prêt à  former des jeunes» Actuellement ce sont deux apprentis et un stagiaire qui bénéficient de cette expérience. Texte et Photo: Ariège'news

 

CRÉDITS PHOTOS : CAUE09 - CMA09 - Hébergement et mise à niveau www.studioweb.net