fr br titre

 
 

carte ariege

Cliquez sur la carte pout choisir un Pays Pays du Couserans Pays Foix Haute Ariege Pays des Pyrénées Cathares Pays des Portes d'Ariège

La restauration de cette église en Pays de Pamiers met en oeuvre des techniques de pierre taillée et d’enduit remarquables

L’église fortifiée de Les Pujols date du XIV ème siècle (1333), elle a été remaniée et rehaussée au cours des temps. On remarque en particulier son portail, rajouté en façade sud provenant d’un sanctuaire antérieur. Il aurait été réemployé à la suite de la destruction par le feu du sanctuaire d’origine. " C’est un portail en grès rouge à trois archivoltes en arc brisé, se raccordant sans chapiteaux à de fines colonnettes." (Cl. Aliquot, Conservateur des Antiquités et Objets d’Art de l’Ariège)

 

C'est ce portail qui a donné lieu au travail de restauration le plus riche et le plus intéressant même si ce n'est pas le plus spectaculaire.De la base des colonnettes il ne restait quasiment plus rien si ce n'est un bloc de pierre rongé et noyé dans le ciment, lequel avait accéléré l'oeuvre destructrice du temps.

Les spécialistes de l'entreprise ont engagé des recherches dans l'histoire de l'art et de l'architecture de «pays» jusqu'à  retrouver la logique des appareillages d'origine et en proposer une version au Service Départemental de l'Architecture et du Patrimoine sous forme d'épures.

Une fois celles-ci acceptées, les pierres ont été taillées dans le grès en atelier. Leur réintroduction à  leur emplacement d'origine dans le porche a supposé que l'ensemble de l'oeuvre soit décapé de la couche de ciment qui la recouvrait entièrement. L'ensemble sera patiné afin de ne plus différencier les pièces d'origine conservées et celle rapportées.

Toute la façade sud a été enduite à  la chaux avec finition à  la chaux aérienne. L'entreprise a recherché sous les avant-toits, là  o๠le mur est resté protégé de la pluie, les traces de l'enduit d'origine afin de respecter au mieux couleurs et textures.

Les différents éléments architecturaux ont été mis en valeur en «jouant» sur la finition des enduits : enduit à  gros grains relevé à  la truelle pour les panneaux des travées, piliers en enduit brossé avec pierres appareillées apparentes, encadrement des baies et de l'oculus en enduit lissé.

Le mur-pignon sera enduit jusqu'aux faux «mâchicoulis». Les joints apparents en ciment entre les pierres taillées et appareillées situées en hauteur seront piqués et remplacés par des joints à  la chaux.

La coursive sera habillée en plomb et des gargouilles simples, tel qu'il en existait par le passé, viendront évacuer l'eau de pluie afin qu'elle ne s'infiltre plus dans le mur.

 

CRÉDITS PHOTOS : CAUE09 - CMA09 - Hébergement et mise à niveau www.studioweb.net