fr br titre

 
 

carte ariege

Cliquez sur la carte pout choisir un Pays Pays du Couserans Pays Foix Haute Ariege Pays des Pyrénées Cathares Pays des Portes d'Ariège

Reconversion d’une maison paysanne en gîte de caractère

Le rez-de-chaussée, aux solides murs en pierres était destiné à  l'activité agricole, à  l'étable et la bergerie.

L'étage, avec une élévation en colombage et remplissage en terre mêlée de paille, était destiné à  l'habitat. On note un balcon typique du Couserans, en façade, orienté à  l'Est.A l'origine le mur abrité par ce balcon était enduit d'un plâtre grossier.

 

Au nord, a été construite une immense grange de plusieurs dizaines de m² dont le rez-de-chaussée se partageait entre étable et hangar ; l'ensemble date du début du 20ème siècle, témoignage du développement de l'élevage de cette époque et des changements de pratiques liés à  l'abandon progressif de l'élevage transhumant .

 

Entre l'habitation et les étables, une petite porcherie, lien entre l'humain et l'animal, abritait un ou deux porcs destinés à  fournir graisse et viande à  toute la maisonnée.

 

Dans son projet de restauration, Julien Meurisse n'a pas voulu attenter aux volumes et à  l'apparence générale de ces constructions : la grange et la maison sont conservées au plus proche de leur aspect d'origine.

Une liaison entre l'ancienne habitation et les bâtiments agricoles a été construite, à  la place de la porcherie, en respectant matériaux et techniques d'origine.

C'est ainsi une façon de créer une ouverture vers le Sud-Ouest qui va éclairer l'intérieur et permettre d'accéder à  un jardin sans modifier les murs d'origine de la construction.

En façade, la priorité a été de sauver le mur à  colombage avec garnissage en terre et paille qui menaçait de s'effondrer. Un travail en sous oeuvre a été nécessaire pour stabiliser le mur en pierre qui soutenait l'élévation en bois.

 

Les toitures ont été restaurées avec de l'ardoise épaisse, fixée au clou. Les pans de toitures visibles depuis le village ont été traités en pureau dégressif.

Les gouttières et les descentes d'eau sont en cuivre. L'eau de pluie sera récupérée dans le puits qui a été restauré et sera destiné à  l'arrosage des pelouses.

 

Les murs de soutènement du terrain autour de la maison sont en pierres sèches. Seul le couronnement des murs a été hourdé avec un mortier de chaux.

 

Un puits canadien a été mis en place afin de préchauffer l'air . L'isolation est faite en utilisant les panneaux de fibres de bois .

Le traitement des eaux usées se fera par un système de phyto-épuration.

 

Pour créer un plancher béton à  l'étage il a été choisi la technique du plancher collaborant qui permet de conserver des vieilles poutres tout en bénéficiant des avantages d'un plancher en béton . (la dalle est ancrée par des tiges d'acier dans les vieilles poutres).

 

Les boiseries anciennes ont été conservées au maximum : planchers, voliges, parement extérieurs. Quand il sera nécessaire de remplacer de vieilles «planches» ce sera fait en utilisant des bois d'époque récupérés.

 

Les menuiseries donnant sur l'extérieur (portes et fenêtres) devaient malheureusement être remplacées. Un menuisier local a réalisé un travail de fabrication sur mesure remarquable alliant l'utilisation des bois de pays, des choix esthétiques conformes à  l'esprit des lieux et les contraintes d'isolation thermique et d'éclairage adaptées à  nos modes de vie contemporains. Les fenêtres sont cintrées avec des systèmes de fermetures à  fléau, les portes rénovées à  l'identique (alternance dans la disposition des planches, volet intérieur,...)

 

Pour la finition intérieure des murs plusieurs choix ont été fait selon la configuration : un enduit "pierre à  vue" à  base de chaux,mais aussi des plâtres ou des remplissage de chaux et de copeaux pour les murs à  colombages.

 

Les murs des salles d'eaux sont recouverts de plaques de schiste.

 

Enfin, comme il convient à  un gîte de caractère, un soin particulier sera accordé aux équipements de confort et de décoration : vue sur la montagne, réutilisation de pierres d'évier comme lave main, réutilisation des mangeoires en pierre à  leur emplacement d'origine et transformée en lavabo, cheminée typique du Couserans, etc...

 

Petite touche personnelle : le propriétaire étant un géologue confirmé, ses collections de minéraux et de fossiles locaux seront mises en valeur en utilisant les techniques les plus modernes d'éclairage...et dans les endroits les plus insolites !(pour en savoir plus sur l'architecture traditionnelle en Bellongue cliquez sur ce lien)

 

 

Enregistrer

CRÉDITS PHOTOS : CAUE09 - CMA09 - Hébergement et mise à niveau www.studioweb.net