fr br titre

 
 

carte ariege

Cliquez sur la carte pout choisir un Pays Pays du Couserans Pays Foix Haute Ariege Pays des Pyrénées Cathares Pays des Portes d'Ariège

Entre 2009 et décembre 2011, 1026 logements individuels ont été labellisés en France et aucune maison individuelle n’a été labellisée dans la région Midi-Pyrénées, source Observatoire BBC Effinergie.org. Pourtant la rénovation devient un enjeu national, avec la transition énergétique.

Cette opération se situe sur la commune d’Ax-les-Thermes, elle comprend une maison d’habitation construite dans les années 1910-1915 appartenant à la SNCF. Son usage d’habitation, très certainement un logement de fonction, à permis de lui conserver un niveau d’habitabilité correct.

Le btiment existant se compose de deux niveaux et d'un sous-sol aménagé, le rez de chaussée comprend un hall d'entrée, une cuisine, un séjour et deux chambres. L'étage contient deux chambres et une salle d'eau avec un coin débarras. La surface totale du logement et de 156 m² hors sous-sol. 

Le chauffage central est assuré par une chaudière au fuel et des radiateurs fonte dans toutes les pièces, l'eau chaude sanitaire par un cumulus électrique de 250 litres. Après acquisition de cet immeuble par la municipalité d'Ax-les-Thermes, celle-ci a décidé de créer deux logements à  vocation sociale. Le premier situé au sous-sol, mais permettant un accès au jardin, car un bonne partie est au niveau du sol extérieur, correspondant à  un T1 de 28 m² (habitable) et le second un T5 de 110 m² (habitable) sensiblement identique à  l'existant. Afin de déterminer les travaux permettant de réaliser des économies d'énergie, on a mis en place un audit énergétique, qui donne un état des lieux du btiment et évalue sa performance énergétique, ainsi que l'impact de sa consommation en termes d'émissions de gaz à  effet de serre. L'étude de l'état des lieux démontre que ce btiment est très énergivore à  savoir une étiquette de performance énergétique : pour le bilan énergétique classé F soit 443 kWEP/m².an et le bilan CO2 classé G soit 105 kgèqCO2/m².an. Dans le cadre d'un logement social, un niveau de performance D sera exigé. 

Etant donné l'augmentation du coà»t des énergies fossiles, il a été prévu de réaliser des logements très économes. Pour se faire, nous avons mis en place des appareils et techniques utilisant les énergies renouvelables et prévu une bonne isolation du bti aussi bien thermique qu'acoustique. L'ensemble des murs extérieurs ont été redoublés à  l'intérieur par de la laine de verre 12 cm sur ossature métallique avec une membrane d'étanchéité à  l'air. La hauteur sous plafond du sous-sol étant assez importante, nous avons isolé la dalle sur terre-plein avec un isolant polystyrène extrudé de 6 cm, plus une chape de protection et réalisé un faux plafond avec de la laine de roche 10 cm pour l'isolation thermique et acoustique du T1. L'isolation des combles du T5 est en ouate de cellulose de 25 cm ce qui permet une bonne isolation thermique avec une bonne inertie pour le déphasage. L'ensemble des menuiseries extérieures ont été remplacées par des menuiseries dernière génération avec un Uw de 1,4 W/m.°C.

Pour le chauffage nous avons conservé les radiateurs en fonte du T5 et mis deux radiateurs aciers à  ailettes pour le T1. La chaudière au mazout de 1984 a été supprimée et remplacée par une pompe à  chaleur air/eau avec un ballon de stockage pour assurer une température de départ d'eau de chauffage en hiver de 65°. Comme nous avons une bonne isolation du btiment une pompe à  chaleur de 10 Kw est suffisante pour les deux logements. La production d'eau chaude sanitaire est assurée par un chauffe-eau solaire de 440 litres pour les deux logements. La ventilation est un système de VMC simple flux hygro B, modèle BBC qui consomme très peu. L'ensemble de ces travaux permet d'avoir un btiment très économe en énergie, ce qui donne une étiquette de performance énergétique, qui classe le btiment conforme au label BBC Effinergie Rénovation, avec un bilan énergétique classé A soit 49 kWEP/m².an et un bilan CO2 classé A soit 3 kgèqCO2/m².an. Ce qui représente au tarif actuel pour des utilisations normales des appareils un coà»t de consommation annuelle d'énergie pour les deux logements de 566,40 ‚¬ par an. Cette opération démontre qu'avec un btiment ancien on peut réaliser un btiment très économe, en assurant une bonne isolation du bti et en utilisant des énergies renouvelables pour le chauffage et l'ECS. De nos jours dans le cadre de la location de logements sociaux, ce qui est important c'est de baisser les charges locatives, à  savoir le chauffage, l'eau chaude sanitaire et la ventilation.

 

CRÉDITS PHOTOS : CAUE09 - CMA09 - Hébergement et mise à niveau www.studioweb.net