fr br titre

 
 

carte ariege

Cliquez sur la carte pout choisir un Pays Pays du Couserans Pays Foix Haute Ariege Pays des Pyrénées Cathares Pays des Portes d'Ariège

Lorsque la construction d’une cabane pastorale peut donner lieu à la transmission des savoir-faire liés au bâti ancien

 

Avec sa formation d'architecte et sa sensibilité envers les vieilles pierres, le président Olivier Ralu refuse de rentrer dans le schéma classique "tout béton". Seulement avec les normes d'aujourd'hui, la moindre cabane pastorale bâtie avec un tant soit peu de matériaux nobles dépasse vite les 200000 € TTC.

 

Mais c'est ignorer le réseau d'Olivier et de sa femme Annie, qui comptent dans leur famille Hervé Even, Compagnon des devoirs du tour de France. C'est sous sa gouverne que le Groupement a déjà  construit les deux premières cabanes sous la forme de stages de formation, et c'est cette même formule qui va encore être mise en oeuvre en 2014-15 pour bâtir la cabane du Sasc.

 

Chaque semaine une douzaine de stagiaires sont accueillis sur le campement de chantier, constitué de deux marabouts, d'une douche de chantier et de toilettes sèches.

 

Les stagiaires se forment avec Hervé Even en participant à  la construction de la cabane. Les techniques employées puisent dans les savoir-faire du bâti ancien et de l'écoconstruction à  partir de matériaux pris au plus près du site : fondation en blocs cyclopéens extraits sur place et posés à  sec, montage des murs à  la chaux à  partir des pierres des environs et façonnées sur le chantier, toiture végétalisée dont le bois provient de 5 km à  vol d'oiseau, carrelage de terre cuite scellé sur dalle de chaux fraîche, enduits intérieurs chaux-chanvre, etc.

Même les mortiers de chaux ont été réalisés à  partir de sable tamisé sur place.

 

A travers l'association Tiez Breiz dont le formateur fait partie, ainsi que les réseaux sollicités par la Fédération Pastorale de l'Ariège, l'information traverse la France et les stages ne désemplissent pas de tout l'été : au total 60 stagiaires ont été accueillis sur 9 semaines et malgré des conditions météo particulièrement difficiles, un certain nombre d'entre eux ont prolongé leur séjour par rapport à  ce qu'ils avaient prévu initialement.

 

Par ailleurs ils ont tous pris date pour l'inauguration l'année prochaine ! Apprenant qu'Hervé était dans le secteur et connaissant sa renommée, des artisans locaux se sont même rajoutés au dernier moment.

 

Entièrement bénévoles, les stagiaires n'en étaient pas moins très impliqués, si bien qu'aucun des chèques réclamés à  la réservation n'a été encaissé par le Groupement.

 

Les éleveurs transhumants se sont mobilisés ponctuellement pour réaliser des opérations nécessitant beaucoup de main d'oeuvre, comme la mise en place des pierres pour le hérisson de la dalle, le décaissement du talus à  l'arrière de la cabane pour y faire reposer l'extrémité de la toiture, etc.

Bilan de fin de chantier : fin aoüt la cabane était hors d'eau et les menuiseries ont été posées en septembre.

 

Mais quel travail de coordination et de logistique à  mettre en oeuvre ! Comme le dit Olivier Ralu : «c'est une autre vision des choses, c'est simplement une question de volonté. C'est aussi une aventure humaine riche en échanges. Et ce n'est pas rien pour le monde du pastoralisme, qui a tant besoin d'être compris de la société citadine. Cela permet aux individus de confronter leur idée du pastoralisme autour d'un projet concret plutôt que de se contenter des visions stéréotypées portées par l'imaginaire collectif. Un des stagiaires de cet été a passé quelques journées avec nos bergers et compte s'inscrire à  la formation pâtres l'année prochaine.»

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

CRÉDITS PHOTOS : CAUE09 - CMA09 - Hébergement et mise à niveau www.studioweb.net