fr br titre

 
 

carte ariege

Cliquez sur la carte pout choisir un Pays Pays du Couserans Pays Foix Haute Ariege Pays des Pyrénées Cathares Pays des Portes d'Ariège

A Saint-Lizier la façade nord de l’ancien presbytère a retrouvé ses couleurs d’origines, les génoises avec un liséré ocre différencié sont mises en valeur avec le concours de la Fondation du Patrimoine.

Au début de l’année 2013, La Chambre de Métiers et de l’Artisanat de l’Ariège engageait un partenariat fort avec la Fondation du Patrimoine. Cette Fondation a pour but essentiel de sauvegarder et de valoriser le patrimoine rural non protégé. Maisons, églises, ponts, lavoirs, moulins, patrimoine industriel, mobilier, naturel tous les types de patrimoine de proximité sont éligibles à l’action de la Fondation.

Notre première mission a été de contribuer à  sensibiliser les artisans ariégeois et tous les ariégeois au nécessaire effort commun en faveur de notre patrimoine national au travers d'articles et de témoignages sur nos sites internet et sur notre magazine.En fin d'année 2013 nous avons recherché un chantier qui pourrait être emblématique à  la fois des savoir faire artisanaux et du patrimoine Ariégeois.A Saint Lizier, l'attention de la Fondation a été attirée par le btiment du pensionnat Sainte-Marie, demeure du XVIIIe siècle avec des fenêtres cintrées, pourvues de menuiseries à  petits bois et une génoise de quatre rangées de tuiles ; Aménagé depuis 2004, il abrite aujourd'hui la salle des mariages et de réception de la commune ainsi que celle du Conseil Municipal. Mais depuis 2004 la façade et les abords restaient à  restaurer.Aux yeux des partenaires de ce projet, il a semblé que cette façade et les murs d'enceinte du jardin seraient un chantier idéal pour une formation à  la pratique des enduits à  la chaux naturelle, notamment pour former des personnes appelées à  travailler dans les collectivités locales ou des petites entreprise du btiment, et donc à  intervenir sur du petit patrimoine rural ou villageois. Les stagiaires étaient recrutés et rémunérés par l'Irisse qui est un Groupe à‰conomique Solidaire (GES), qui agit pour accompagner les personnes les plus éloignées de l'emploi. Ces stagiaires travaillent ponctuellement pour les collectivités pour l'entretien d'espace vert et la restauration de petit patrimoine notamment le long des chemins de randonnée.Un salarié de la Mairie de Saint Lizier participait également à  la formation

Le choix du formateur s'est porté sur Jean-Pierre Vermande, titulaire d'un agrément des btiments de France et du statut de maitre artisan. Il a monté dans le Lot un centre de formation spécialisé dans la restauration du bti ancien: bti ancien, enduits de chaux, murs en pierre sèche, etc. n'ont plus de secrets pour lui. Jean-Pierre Vermande formateur en restauration du Patrimoine a donc, pendant une huitaine de jours d'octobre 2014, encadré une équipe d'une dizaine de personnes sur le chantier-école de l'ancien presbytère de Saint Lizier.

«Cette façade ne coà»te rien à  la commune, ce projet porté par la Chambre de Métiers et de l'Artisanat de l'Ariège est financé par la Fondation du Patrimoine» précise le formateur qui est également délégué de cette structure pour le département du Lot. «La Fondation du Patrimoine aide les projets privés (restauration extérieure, toiture, volets, enduits, fenêtres) par défiscalisation et les projets publics comme ici (mais cela peut aussi être la restauration d'une église ou du patrimoine civil) sont aidés par souscriptions (les particuliers qui tiennent à  leur patrimoine peuvent défiscaliser à  hauteur de 66 % sur leurs impôts). On aide également l'insertion, la transmission des savoir-faire... c'est un travail très important pour la Fondation».

La façade nord de l'ancien presbytère a retrouvé ses couleurs d'origines, les génoises avec un liséré ocre différencié sont mises en valeur ... mais ce n'est pas le fruit du hasard, avant de se lancer, le petit groupe accompagné de son formateur à  fait l'inventaire de l'existant (palais des évêques, hôtel Dieu): «il faut une cohérence au niveau de cet ensemble patrimonial et de plus cette façade aura retrouvé son me. Je suis très satisfait de mon groupe, ce sont des ambassadeurs de la chaux aussi je leur fait faire des dallages sur du sol en pavé ainsi que des murs en pierre sèche» indique Jean-Pierre Vermande qui a apporté sa palette de couleurs du Lot, car ici les carrières locales de sable ocre se sont perdues.

Un chantier à  valeur exemplaire pour à‰tienne Dedieu maire du village: «c'est un public qui n'a pas forcément des prédispositions pour manier la truelle ou les enduits. Nous sommes depuis quelques années en relation avec la Chambre de Métiers. Gérard Roux nous a proposé un stage d'insertion avec le concours de la Fondation du Patrimoine qui nous apporte un financement non négligeable sur ce projet. La commune met à  disposition deux employés, fournit matériaux et nourriture aux stagiaires. Des stagiaires qui ont été formés et qui se sont inspirés de l'existant pour réaliser génoise au lait de chaux, encadrements et volets à  la chaux... bref, redonner de la couleur au village».

La Fondation du Patrimoine et la Chambre de Métiers de l'Ariège envisagent de poursuivre sur cette voie leur partenariat auprès des territoires Ariégeois.d"après Ariègenews

CRÉDITS PHOTOS : CAUE09 - CMA09 - Hébergement et mise à niveau www.studioweb.net